Pourquoi devenir mécène ?

Devenir mécène de la Fondation Georges BOISSEL revient à apporter son soutien à des idées novatrices et à s’associer à une Fondation qui rayonne sur l’ensemble de la région Auvergne Rhône-Alpes.
Agir ensemble, c’est permettre à la Fondation Georges BOISSEL de trouver les ressources nécessaires pour œuvrer à la réinsertion et au bien-être des personnes en précarité physique ou morale.
Plusieurs projets sont en cours, d’autres à l’étude. Dans tous les cas, l’aide apportée par des financeurs privés est un soutien précieux pour les mener à leur terme.

1

Contribuer

Contribuer à un projet de société ambitieux, unique et original.

2

Valoriser

Valoriser l’image d’une entreprise auprès de ses clients, fournisseurs et collaborateurs en les associant à un lieu de partage, de convivialité, de rencontres artistiques et humaines.

3

Impacter

Avoir un impact fort sur les salariés de l’entreprise, les impliquer et leur transmettre des valeurs significatives pour l’entreprise.

4000maux
4

Soutenir

Apporter son soutien à des actions sociales de proximité.

5

Imaginer

Imaginer un projet original et personnalisé s’inscrivant dans une relation de confiance avec la Fondation Georges BOISSEL

Vous êtes une entreprise mécène

4000m au-delà des maux

L’ascension du Dôme des écrins avec des personnes en situation de handicap psychique

La montagne est une formidable médiation thérapeutique.
Elle permet de parvenir à une conscience de soi et son corps. Elle réamorcer un processus identitaire, le sentiment d’exister, d’avoir une place.
C’est une « re-connection » à la sensation de plaisir et à la sensation de désir.
Accéder à la marche et l’ascension, réactive les processus sensoriels primaires et permet un étayage suffisant pour que le patient accède à une individuation. C’est un moyen d’accéder aux sentiments, aux sensations physiques, conscience de soi / développement du soir psychique.

L’opération « 4000 mètres au-delà des maux » prouve que chacun peut aller au bout de ses rêves. Avec 11 mois de préparation physique et mentale, elle présente une autre image de la psychiatrie et de ses patients. Elle valorise la solidarité entre les personnes en situation de handicap et les personnes valides.